belge qui est en permanence en Chine

Ma vie en Chine

posté le 30-04-2015 à 00:41:11

Le musée provincial du Guangdong (88)

huali ou huang huali "fleur jaune de poirier" : le bois de rose jaune dit de Birmanie (famille des Santalacées, pterocarpus indscus)L'espèce produite en Inde a été importée en Chine pendant plus de quatre cents ans.

Le bois est marron clair tirant sur le jaune avec de fines veines marquées.

 


 
 
posté le 29-04-2015 à 01:24:22

Le musée provincial du Guangdong (87)

Les bois d'arbres fruitiers:

Pêcher (tao shu)

Poirier (li shu)

 


 
 
posté le 28-04-2015 à 00:42:16

Le musée provincial du Guangdong (86)

you mu : le bois de teck (famille des Verbénacées), provient d'un arbre de l'Asie tropicale, réputé imputrescible, dur et de moyenne densité, il est utilisé pour certaines charpentes, des piliers et surtout des coffres.

 


 
 
posté le 27-04-2015 à 00:29:35

Le musée provincial du Guangdong (85)

liu mu : le bois de saule (famille des Salicacées, salix babyloniea).

 


 
 
posté le 26-04-2015 à 00:40:45

Le musée provincial du Guangdong (84)

Les bois :

La ronce ou bois madré (yingmu ou yingzi) est utilisée en ébénisterie pour ses veines en forme de grappes.

 


 
 
posté le 25-04-2015 à 00:29:58

Le musée provincial du Guangdong (83)

À Chaozhou, la paroi extérieure de la maison sont toujours décorés de sculptures en brique ou pierre à sculpter, mais les sculptures sur bois sont installés sur les linteaux et les chapiteaux des portes, des fenêtres et les couloirs.

Aussi pour les meubles tels que des paravents, tables, lits, armoires, sont toutes décorées avec des sculptures sur bois.

 


 
 
posté le 24-04-2015 à 00:41:56

Le musée provincial du Guangdong (82)

Chaozhou sculpture sur bois, dans le sud de la Chine la province du Guangdong, le style de la sculpture a été appelé de sculpture sur bois de Chaozhou, avec la sculpture sur bois de Dongyang dans la province du Zhejiang.

 


 
 
posté le 23-04-2015 à 00:57:00

Le musée provincial du Guangdong (81)

La sculpture surbois de Chaozhou.

Les bois se classent selon leurs qualités physiques et mécaniques : bois tendres ou durs, denses ou poreux, bois indigènes ou bois exotiques.

 


 
 
posté le 22-04-2015 à 01:38:46

Le musée provincial du Guangdong (80)

nous passons dans une autre section du musée.

écriture sur lamelle de bambou

 


 
 
posté le 21-04-2015 à 00:35:07

Le musée provincial du Guangdong (79)

D’un point de vue technique

D’un point de vue technique, tous les paramètres de sécurité ont été réunis pour que le contrôle du risque soit théoriquement excellent.

 


 
 
posté le 20-04-2015 à 00:39:44

Le musée provincial du Guangdong (78)

La nouvelle route de la soie du XXI siècles:

Si on réussit à mettre en œuvre cette conception, la Chine réduira les délais de livraison de ses marchandises.

 


 
 
posté le 19-04-2015 à 00:31:28

Le musée provincial du Guangdong (77)

À partir du grand développement de l’art nautique arabe et du dynamisme commercial des pays musulmans, dès les IXe et Xe siècles, les longs transports transcontinentaux seront progressivement supplantés par les transports par mer.

Ces itinéraires terrestres traversaient de multiples royaumes et principautés, tantôt indépendants, tantôt regroupés sous le contrôle d’un État dominant.

 


 
 
posté le 18-04-2015 à 00:20:19

Le musée provincial du Guangdong (76)

Puis, quand la dynastie des Tang s’établit fermement au Xinjiang au 7 siècle, les Sogdiens établis en Chine rachètent aux soldats chinois en garnison la soie qui rémunère leur fonction militaire et contrôlent ainsi le trafic de celle-ci vers l’Ouest.

Ils sont connus, à la même époque, pour leur fourniture de chevaux aux écuries impériales chinoises.

 


 
 
posté le 17-04-2015 à 00:21:41

Le musée provincial du Guangdong (75)

La route de la soie (2)

Ayant en particulier besoin des solides chevaux du Ferghana pour son armée, l’empereur Wu di donne en échange les premiers vêtements tissés de cette soie vouée à fasciner pour longtemps les Occidentaux et servant alors de numéraire : la route de la Soie est née.

 


 
 
posté le 16-04-2015 à 00:17:21

Le musée provincial du Guangdong (74)

La route de la soie(1)

Telle l’amorce menant à l’explosion, la Route de la Soie alluma les désirs ardents du monde pour la Chine.

 


 
 
posté le 15-04-2015 à 00:50:09

Le musée provincial du Guangdong (73)

Dans le nord, les provinces du Henan et du Hebei produisaient des porcelaines blanches.

La porcelaine à glaçure céladon est la plus ancienne en Chine et régna pendant de longues années.

 


 
 
posté le 14-04-2015 à 00:24:56

Le musée provincial du Guangdong (72)

La porcelaine chinoise remonte à la dynastie des Han de l'Est (25-220).

La différence principale entre la poterie et la porcelaine réside dans l'utilisation des matière premières est la matière première, sont cuites à une température de 800°c-1000°c les porcelaines sont réalisées en kaolin et sont vernissées.

 


 
 
posté le 13-04-2015 à 00:33:31

Le musée provincial du Guangdong (71)

Jin ge de zhen, dans la province du Jiangxi, devint le centre de la production nationale de porcelaine et produisit de vastes quantités de porcelaines impériales ainsi que des produits destinés à l’exportation qui allèrent jusqu’en Turquie.

Même si les motifs décoratifs et les formes se modifièrent avec chaque empereur qui se succédait au trône de la dynastie Ming, la qualité des porcelaines bleues et blanches de cette époque est indéniablement supérieure à toute autre. Pendant la dynastie Qing (1644-1911), la technique de la porcelaine s’enrichit encore avec l’innovation des cinq couleurs dans laquelle les pigments étaient appliqués avant le vernissage sur des motifs de fleurs, de paysages et de scènes de vie.

 


 
 
posté le 12-04-2015 à 01:01:50

Le musée provincial du Guangdong (70)

Céramique :

L’histoire des céramiques chinoise commence il y a plus de huit mille ans avec la fabrication de coupes modelées à la main.

 


 
 
posté le 11-04-2015 à 01:07:06

Le musée provincial du Guangdong (69)

On les appela “céladons primitifs" qui diffèrent des céramiques ordinaires essentiellement par les matières premières et le procédé de cuisson.

Les céladons primitifs étaient fait d’une argile minérale blanche des alentours du village de Gaoling, dans le district de Fuliang, province du Jiangxi.

 


 
 
posté le 10-04-2015 à 00:35:06

Le musée provincial du Guangdong (68)

Pendant la dynastie Qing (1644-1911), la technique de la porcelaine s’enrichit encore avec l’innovation des cinq couleurs dans laquelle les pigments étaient appliqués avant le vernissage sur des motifs de fleurs, de paysages et de scènes de vie.

Ces porcelaines colorées étaient les plus appréciées en Occident, et encore aujourd’hui, dans la plupart des grands musées européens, on peut trouver au moins une porcelaine à cinq couleurs ou monochromatique (bleu, rouge, jaune ou rose) de cette époque. La qualité de la porcelaine chinoise commença à décliner à la fin de la dynastie Qing, prouvant encore une fois le rôle néfaste de l’instabilité politique sur les arts.

 


 
 
posté le 09-04-2015 à 00:25:43

Le musée provincial du Guangdong (67)

Couleurs de grand feu: désigne les couleurs à base d’oxydes métalliques (bleu de cobalt, violet de manganèse, jaune d’antimoine, vert de cuivre, rouge de fer) cuite en même temps que l’émail aux environs de 1000 ° en une seul cuisson.

Email stannifère: enduit à base d’oxyde de plomb et de silice, avec du sel d’étain qui le rend blanc et opaque.

 


 
 
posté le 08-04-2015 à 00:54:51

Le musée provincial du Guangdong (66)

Sous les dynasties des Sui et des Tang, on découvrit le verni blanc, le verni noir et le trichrome des Tang (notamment jaune, brun et vert).

Sous les Song, Ming et Qing, les teintes s’enrichirent.

 


 
 
posté le 06-04-2015 à 00:42:18

Le musée provincial du Guangdong (64)

Sous les dynasties des Sui de 581 à 618 puis des Tang de 618 à 907, la fabrication des porcelaines accéda à une période florissante.

Elle se distinguait par la variété des produits et la diversité des couleurs.

 


 
 
posté le 05-04-2015 à 02:57:37

Le musée provincial du Guangdong (65)

Sous la dynastie des Yuan de 1271 à 1368, les procédés de fabrication continuèrent à se perfectionner et une grande variété de poteries de valeur apparut.

L’art porcelainier atteignit son apogée pendant les dynasties Ming de 1368 à 1644 et Qing de 1644 à 1911.

 


 
 
posté le 05-04-2015 à 01:13:21

Le musée provincial du Guangdong (63)

Les céladon :

La qualité des céladons atteignit son apogée sous la dynastie Chinoise des SONG (960-1279).

 


 
 
posté le 04-04-2015 à 00:50:12

Le musée provincial du Guangdong (62)

Aux débuts, ce furent d’abord des grès ou protocéladons, et des protoporcelaines qui furent fabriqués.

 


 
 
posté le 03-04-2015 à 00:53:46

Le musée provincial du Guangdong (61)

La céramique :

L’histoire des céramiques chinoise commence il y a plus de 8000 ans avec la fabrication de coupes modelées à la main.

 


 
 
posté le 02-04-2015 à 00:59:28

Le musée provincial du Guangdong (60)

Les premier pas de culture, en analysant des outils de pierre, découverts en 1980 sur le site paléolithique de Shui dong gou, situé au nord-ouest de la Chine, les savants chinois ont eu la surprise de découvrir que l'une des pierres taillées présentait de minuscules incisions, tracées avec une étonnante régularité.

Des gravures qui, après analyse de ces chercheurs, semblent bel et bien avoir été intentionnellement créées par l'homme, il y a 30 000 ans environ.

 


 
 
posté le 01-04-2015 à 00:51:51

Le musée provincial du Guangdong (59)

Nous allons commencer la formidable aventure de la civilisation chinoise, qui s’étend sur 6 sections dans le musée.

Première trace humaine :